Sunday, May 1st, 2016


legal content
Dès lors que vous disposez d’un site web (ce qui, pour toute marque devient aujourd’hui aussi incontournable que d’avoir un logo !), quelque soit votre activité, vous ne pouvez plus vous passez de contenu, ça tout le monde le sait déjà. Mais plutôt que de faire écrire des pages et des pages truffées abusivement de mots clés qui non seulement ne trompent plus Google mais surtout, lassent vos lecteurs, pourquoi n’adopteriez vous pas du vrai et beau contenu intelligent, toujours archi pertinent quelque soit votre activité et un “must have” au niveau R.O.I ? Le contenu juridique est à tous les égards, un contenu R.O.I : aussi bon pour vos lecteurs que vous les moteurs ! Dès lors que vous disposez d’un site, a fortiori exerçant dans le juridique (avocat, notaires, experts du droit, site juridiques ou autres), vous ne pouvez plus faire l’économie de contenu – et la bonne nouvelle c’est que le contenu juridique est probablement l’un des contenus les plus adaptés à internet. .

1/ Le contenu juridique, un contenu très “user friendly” et à forte valeur ajoutée quelle que soit votre activité

Le contenu juridique est d’abord et avant tout pertinent pour vos utilisateurs ! Avoir une problème de droit c’est avoir un problème “tout court” ; or la meilleure façon de résoudre les problèmes que votre audience se pose, quelle que soient leurs natures, est de lui offrir un contenu qui réponde à ses interrogations et lui apporte des solutions. De manière générale, le droit touche tous également tous les domaines d’activité. Conséquence : que votre activité soit une activité juridique (ou non – mais a fortiori quand elle l’est), proposer un contenu juridique sur votre site est toujours pertinent pour votre audience. Le contenu juridique ainsi toujours un contenu qui trouve sa place dans vos contenus au sens plus large. Le droit étant partout dans notre quotidien et toute activité économique étant peu ou prou, soumise à une réglementation, quelque soit votre activité (servitielles, e-commerce de produits ou de services, place de marché, petites annonces, forum, magazine en ligne) et quel que soit le domaine sur lequel vous l’exercer (immobilier, finances, santé, beauté, alimentation, jeux vidéos, jeux en ligne, et bien sûr… sites juridiques.), le contenu juridique trouve toujours sa place au sein d’autres contenus et constituera toujours une information à forte valeur ajoutée pour vos lecteurs.

2/ Le contenu juridique taillé sur mesure pour la détermination de vos mots-clés

Chaque professionnel ayant expérimenté un tant soit peu internet sait que la détermination des mots-clés d’un activité est un préalable indispensable à l’établissement de toute stratégie éditoriale du site web de la marque. Or, le contenu juridique est, sur ce point encore, un contenu parfaitement adapté car  il revêt tous les critères d’un contenu qui ressortira naturellement bien dans un moteur de recherche. Comme rédiger du droit est en général un peu plus complexe que de raconter ses vacances ou de vanter les mérites de tel ou tel pantalon, vous vous apercevrez vite que autour d’un même mot-clé présent dans une url, vous serez contraint dans votre article, d’utiliser un champ lexical très proche du mot clé travaillé. Si vous êtes un site d’annonce immobilière, vous serez naturellement amené d’évoquer à un moment ou à un autre l’expression “bail habitation”. Et votre article fera nécessairement appel à d’autres mots tournant autour du même thème tel que : contrat, location, bail commercial, loyer etc. Or ces mots-clés naturellement inséré dans votre article car nécessairement à l’explication du point traité, est un des critères “Googélien” important pour bien référencer vos pages, et de fait votre site, dans les moteurs de recherche.

3/ Le contenu juridique, un contenu typique de longue traine

La magie (ou le cauchemar selon le point de vue adopté ! ) du droit est qu’il est constitué d’une multitudes de termes parfois très vulgarisés, d’autres fois purement incompréhensibles de mots qui certes, ne suscitent pas un emballement donc sont très très peu requêtés dans Google mais qui en revanche, sont un bonheur pour générer du trafic qualifié et tisser votre présence sur la toile autour de termes peu concurrentiels. Si par exemple vous traitez du droit immobilier (domaine du droit très concurrentiel sur le net car abordé par des milliers de sites sous différents angles – assurances, droit, achat et vente, copro, petites annonces, etc.) vous aurez, si vous êtes un site nouveau, sans doute peu de chance de ressortir naturellement sur des expressions du type “bail d’habitation” ou “contrat de location”. En revanche, si vous abordez la thématique du droit immobilier par des termes juridiques faisant partie intégrante du droit immobilier, mais largement moins requêtés (type usucapion, antichrèse, servitude), vous réussirez souvent à moindre coût, à faire venir à vous une audience en demande de réponses sur le droit immobilier. Le contenu juridique est LE contenu de longue traine incarné – ce qui fait de lui LE contenu internet par excellence.

4/ Le contenu juridique peut être présenté sous différents types et gabarits

Les contenus juridiques sont adaptés à tous les formats de contenu on line : contenus “chauds” (actualités du droit, faits divers, actualités des peoples mêmes quand par exemple, on évoque le divorce d’Angelie Jolie et de Brad Pitt ou l’adoption de telle autre super star) ;  contenus chauds directement liés à l’actualité (par exemple … quelle responsabilité de l’Etat lorsqu’une belle voiture de sport est incendiée par des manifestants alors qu’elle est en stationnement régulier devant une Préfecture de Police ?) ; ou contenus dits “froids” que certains appellent aussi evergreen content car ils s’agit de contenus “intemporels” type, lexiques ou fiches pratiques.

5/ Le droit est à la fois un produit et un service …

C’est sans doute là une des plus grandes vertus du droit et l’une des raisons de fonds justifiant l’existence en France d’un véritable marché du droit en ligne : le droit est à la fois un produit (informations juridiques donc “contenu web”, livres, fiches pratiques, documents types – notamment) et un service (prestation de conseils, d’assistance, d’aide juridique ou de défense en ligne dispensées par des avocats, huissiers et/ou notaires). Cette dualité de facette du droit entendu au sens large présente un intérêt fantastique pour toute activité internet. Comme chacun sait, Google se nourrit d’abord et avant tout de mots et dans le même temps, le web surabonde de contenu au point d’évoquer une infobésité en ligne. Disposer de contenu visant à la fois des sujets très larges autant que des sujets de niche présente donc un intérêt économique évident pour toute activité juridique en ligne. Et placer ce “produit droit” au service d’une offre précise de service proposée en ligne est économiquement encore plus pertinent. On le comprend, placer l’information de l’utilisateur au service de sa conversion en client du site proposant des prestations juridiques est le process marketing digital le plus efficace aujourd’hui : du contenu pour positionner la marque en leader d’opinion, rassurer l’audience, la divertir, l’informer utilement et ce faisant, s’adosser une audience fidèle, loyale qui sera de fait amenée à “consommer”, à un moment ou à un autre, le service offert par la marque. En somme l’industrie du droit en ligne est l’industrie tout désignée pour le content marketing ;-).

Share Button

A propos de Law-Valley

Law-valley est le média digital dédié au droit, à l'internet et aux nouvelles technologies. Son objet : analyser les évolutions du marché du droit en ligne, ses innovations, ses nouveaux acteurs et nouvelles technologies innovantes. La mission de Law-valley est ainsi d'informer les professionnels du droit français des innovations technologiques et digitales impactant directement et positivement l'exercice de leur profession.